Header image
A FUTURE FOR HISTORIC AVIATION
  







L'aviation historique a t-elle un futur en Europe ?

Voici un peu plus d'un an, Harry Haas, pilote de ligne passionné par l'aviation historique, a appris de source sure que l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) allait s'occuper de l'aviation historique, en remplaçant les exemptions de la liste « Annexe II » par une série de nouveaux règlements. Cette menace a conduit à la fondation d'une organisation unique, innovante et qui a pris rapidement de l'ampleur, nommée EFHA, acronyme de Fédération européenne d'aviation historique.

Lorsque l'EASA a annoncé qu'elle allait faire de l'espace aérien européen le domaine de vol le plus sur du monde, cela a surpris beaucoup de monde. En soi, lutter pour avoir un environnement aéronautique sécurisé n'est pas une mauvaise chose, cependant depuis la création de l'EASA en 2002, nous avons assisté à une vraie déferlante, un raz de marée de règles et de textes qui nous ont littéralement submergés.

Un opérateur de « baptêmes de l'air » doit désormais disposer d'un certificat de transporteur aérien avec des procédures coûteuses, sans pour autant avoir la certitude ou la preuve que la sécurité en soit améliorée. Les coûts liés à l'obtention de ce certificat de transporteur aérien avoisinent les 40 000 euros, le renouvellement annuel de ce  seul certificat est estimé à un montant de 10 000 euros. De la sorte, quantité de pilotes ont arrêté leurs activités liées au baptême de l'air...  Et cet outil important de la promotion de l'aviation est de moins en moins utilisé.

Pouvez-vous imaginer ce que la réglementation de l'EASA serait capable de faire à l'aviation historique ? L'aviation historique est une affaire de passionnés, de techniques et technologies historiques. L'aviation historique ce sont également des avions construits en bois et des pièces détachées, des éléments non certifiés conçus par des avionneurs qui ont cessé leur activité voici des dizaines d'années. L'aviation historique, ce sont également des émotions uniques, uniques au sens ou certains appareils sont les derniers exemplaires encore en état de vol d'appareils qui .
Qui d'autre, à part un expert dans ce domaine, pourrait réglementer ce domaine ? La réglementation doit être particulière, elle doit être adaptée et doit absolument tenir compte des caractéristiques des avions anciens.

Il est prouvé qu'il est extrêmement dur de contrôler des machines à réglementer telles que l'EASA. Si vous, en tant que personne, souhaitez leur parler, vous n'y arriverez pas. L'EASA reconnaît seulement des organisations telles qu'Europe Air Sport dans son entourage  comme étant VOS représentants.

L'approche de l'EFHA est différente et pour ainsi dire unique. Voici de quoi il en retourne :

L'EFHA a été créée dans le but d'effectuer du lobby « populaire ». Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le lobby, commençons par vous expliquer de quoi s'agit-il. Le lobby consiste à promouvoir un domaine particulier -l'aviation historique dans notre cas- en général et à informer les législateurs aussi bien que le public. Le lobby est habituellement effectué par des organisations professionnelles qui défendent des intérêts, comme par exemple dans le domaine industriel ou énergétique. Cela permet par exemple de défendre et promouvoir les énergies vertes face à l'industrie pétrolière et vice-versa, ce qui constitue au final une sorte d'équilibre entre les deux parties.  L'EFHA a commencé à faire du lobby parce que dans le domaine de l'aviation historique, les choses ne sont justement pas équilibrées. L'EASA et les groupes qui s'opposent à l'aviation nous ont dans leur viseur et nous avons besoin d'une force équivalente pour rééquilibrer tout cela, autrement dit, nous avons besoin d'être présents et de nous faire représenter dans les endroits les plus appropriés là ou nous aurons de l'impact !

Nous devons donc toucher et impliquer les politiques et porter notre parole dans les parlements. Le lobby « populaire » veut simplement dire que notre initiative trouve son origine auprès de gens normaux, les électeurs, ou pour faire simple, vous !

L'EFHA essaye actuellement d'informer les membres du parlement européen sur l'aviation historique. Notre message consiste à leur faire comprendre que l'aviation historique est importante pour l'Europe et qu'elle a permis d'unir les européens au travers de meetings depuis des dizaines d'années. L'aviation historique permet d'éduquer les jeunes générations, elle est également un passe-temps inestimable dans un environnement professionnel et nous permet de nous rappeler nos exploits passés. Notre héritage aéronautique est quelque chose qui doit être à la fois apprécié à sa juste valeur et conservé. Les membres du parlement peuvent être amenés à penser que l'aviation historique est similaire à l'aviation générale ou « moderne » voire commerciale sans connaître ses caractéristiques uniques. Lorsque l'EASA propose des règles, le parlement doit décider quelles seront celles qui seront instaurées et celles qui ne le seront pas. Si un politicien ne dispose pas des bonnes informations, comment pouvez-vous avoir la certitude qu'il ou elle prendra la bonne décision après être arrivé à la bonne conclusion ? C'est ici que l'EFHA peut faire la différence et contribuer à un meilleur avenir pour l'aviation historique.

Pour qu'un lobby populaire puisse fonctionner, il ne faut qu'un seul ingrédient, des gens qui la soutiennent. L'EFHA a besoin de gens qui la soutiennent, de personnes qui veulent soutenir l'aviation historique et lui donner un avenir ! De gens qui affirment s'en soucier et qui souhaitent que les politiciens et les gouvernements s'en soucient eux aussi. Ces gens, ces personnes, c'est vous qui  lisez cet article. Vous pouvez vous enregistrer dès à présent sur le site de l'EFHA et aider le lobby. Vous n'avez pas besoin de posséder un avion pour vous enregistrer. Tout le monde est bienvenu, la seule chose qui est requise est une passion pour l'aviation. L'enregistrement est gratuit et sans aucune obligation. L'EFHA ne communiquera à personne vos données personnelles.

L'administration de l'EFHA est certaine qu'en réunissant des personnes qui travaillent ensemble, elles pourront imprimer une différence et créer des conditions idéales pour le futur de l'aviation historique, laquelle ne sera pas confinée dans des musées ou remémorée lors d'expositions. L'aviation historique bénéficiera ainsi à nos enfants et aux futures générations.

N'attendez pas qu'il soit trop tard ! Venez visiter notre site et venez vous enregistrer sur http://www.efha.eu/indexfra.html





Wright brother

CONTACT
Mr. Alain Maire
ambassador-france@EFHA.eu

Harry Haas est un pilote professionnel de 48 ans qui vole sur Boeing 737 NG. Durant son temps libre, il est également aux commandes d'un Douglas DC-3. Voici un an et demi, Harry Haas a fondé la Fédération européenne d'aviation historique (EFHA), pour informer le parlement européen à propos de l'aviation historique. L'EFHA a plus de 2 500 personnes regroupées en son sein, qui représentent 700 avions anciens. Harry Haas est hollandais et vit avec sa femme Mieke à Lelystad, soit à 45 minutes de la ville d'Amsterdam.